+356 79322692 +57 3116363789 learningwithcindy@gmail.com

La littérature hexagonale est amplement riche et reconnue, au même temps qu’il y a une reconnaissance importante face des littératures Belge et Suisse. Il y a une situation identitaire dont les écrivant de ces deux pays se battent toujours afin de faire reconnaître la richesse de la littérature belge et aussi du littérature Suisse romande. En premier on verra une grande similarité de conflit en relation aux auteurs, ensuite on fera un chemin pendant un peu d’histoire pour parler après d’importance des revues littéraires et finir avec quelques thématiques que sont aussi paraître entre la Literature belge et la Literature Suisse.

Les auteurs sont des Participants de la littérature Française aussi les Belges et les Suisses direct ou indirectement. Si on reconnaît la situation des écrivains face la littérature hexagonale, On peut voir qu’ils font face à une situation très particulière. En premier lieu, il y a Plusieurs langues et contrairement à l’importance de la langue maternelle le Français c’est le langage important et de prestige; le Français représente une Richesse historique de sa littérature et Paris, est le centre de publications et des institutions reconnu. Malgré que les écrivains en Belgique cherchent de donner même valoir à la culture flamande et française, ou veulent rencontrer une identité nationale, culturelle et personnelle ; ils doivent écrire et publier pour un public plutôt français, en France.

La Suisse en 1889-1891 commence un processus pour être conscient de l’autonomie de la littérature Romande malgré toutes les critiques. Pendant les années qui passent, on la regarde culturelle, et religieuse, mais ensuite cela on regarde aussi un changement complet parce que les écrivains commencent à faire une autoanalyse et la Satire est la manière de critiquer la société, la morale, l’homme religieux et tout cela représente la manière comme avait commencé la recherche identitaire de la suisse, et qui se prolonge jusqu’au XXème siècle. En Belgique on voit une évolution littéraire très différente mais qu’aussi résulte en l’idée de chercher et rencontrer une identité d’une âme belge avec certaines genres littéraires comme le naturalisme, ensuite le symbolisme réagi au naturalisme et pendant la guerre le surréalisme qu’apparait pour accompagner la solitude des écrivains, après cela le Fantastique et aussi la BD qu’a part dans ce processus identitaire.

Une autre fois on voit une similarité avec les REVUES LITTERAIRES comme une expression de Liberté et cela se passe jusqu’à aujourd’hui parce qu’ils mettent ensemble des auteurs traditionnelles, révolutionnaires, mais aussi les auteurs avec une Esprit d’innovation très grand. Et on peut aussi classifier quelques thématiques essentielles comme le PAYS, avec une sentimentalisme, folklore, et régionalisme. Aussi avec une processus intime d’introspection, autocritique, existentialisme, autobiographique qui critique parfois  la Religion, la société etc. Pendant la guerre on rencontre beaucoup d’idées d’Isolement, Solitude et de Problématiques politiques et sociales comme un moyen de socialisation de pensée des réalités littéraires. Tout comme moyen identitaire, la Suisse, était intéressée en rencontrer une nouvelle société helvétique pendant que la Belgique était intéressée dans un développement de sens nationaliste.

Ces deux espaces littéraires dont on parle; ont beaucoup de rencontre travers le temps, la Suisse et la Belgique avaient eu la même problématique d’identité littéraire grâce à l’influence de Paris et le prestige de la langue française. Cela précisément a enrichi la littérature belge et la littérature suisse qu’ont maintenant part importante de la littérature francophone, les auteurs ont finalement rencontre le chemin pour révolutionner la pensée avec ses ouvres, les genres littéraires, les différents styles et quelques détails thématiques et importantes qu’on peut regarder en essayer de comparer et différencier certains auteurs, et certaines époques.